Nos outils...

L'imprimerie est un ensemble de techniques permettant la reproduction en petite et grande quantité, sur support papier plus ou moins épais, d'écrits et d'illustrations. Généralement, on utilise des supports plans et la matière la plus utilisée est le papier, mais il y a d’autres supports adaptés, tels que le vinyl, le polyester… qui peuvent être imprimés en numérique.

Offset

L'OFFSET est une technique d'impression "à plat": il n'y a en effet ni relief ni creux sur la forme imprimante. Cest la répulsion de de l'eau (ph5.3) et l'encre grasse.Dans ce procédé, l'image « copiée » sur la forme imprimante (plaque de métal aluminium) sera après traitement représentée par la « couche sensible » grasse par nature, tandis que la partie sans image sera représentée par le métal nu dépouillé de sa couche hydrophile.La plaque sera ensuite humidifiée, les parties « blanches » fixeront l'eau, tandis que l'image « grasse » repoussera l'eau et pourra accepter l'encre (grasse).Le procédé offset se distingue des autres procédés par la technique du décalquage (« off set » en anglais), l'impression s'effectue par décalque de l'image sur un cylindre en caoutchouc, puis du cylindre au papier.

Presse numérique

Cette technique d'impression consiste en un système de reproduction de document utilisant l'outil informatique et des imprimantes adaptées.Elle utilise comme source lumineuse un rayon laser choisi pour sa finesse et son intensité. Une mémoire magnétique d’ordinateur constitue la forme imprimante. Le fixage de l’impression à une température proche de 170 °C oblige à employer des papiers très résistants. L’encre se présente sous forme de poudre (ou toner) venant s’appliquer sur le papier par effet électrostatique. Il convient donc ensuite de fondre cette poudre pour l’amalgamer à la surface du papier.

Traceur numérique

Le traceur numérique est une imprimante grand format qui utilise l’impression par jet d’encre. Son principe est simple, l’encre liquide pulsée à travers un orifice capillaire, se sépare en gouttelettes. Chaque microgoutte est déviée, électriquement ou magnétiquement, au cours de sa projection vers le support d’impression, on peut dire que la forme imprimante, c’est la mémoire magnétique, exploitée par l’ordinateur, qui détermine le point d’impact de chaque goutte. L’image imprimée est donc formée d’une infinité de petites taches d’encres juxtaposées.Ce procédé permet d’utiliser des supports d’impression divers, même les plus fragiles (calque, transparents, etc.).L’imprimerie de l’encre utilise un traceur HP Latex, sans solvant, avec un impact environnemental réduit.

Massicot

La première machine indispensable à toute activité de découpe est le massicot. En imprimerie, son utilité se fait sentir dès le début de toute activité pour la préparation des formats de papier. Très souvent, nous avons un stock de papier dans un format standard, ce format ne correspond pas souvent exactement à celui dont nous avons besoin pour votre travail, le massicot nous permet d’adapter ce format. Le massicot est une machine essentiellement mécanique, lourde et puissante. Son principe de fonctionnement est simple : une lame droite bien affutée est animée d’un mouvement de bas en haut et simultanément de droite à gauche ou inversement. Cette lame, lorsqu’elle arrive en fin de course basse, prend appui sur une réglette en matière plastique pour couper la dernière feuille de la pile et pour préserver son affutage.